Interview : Isabelle de Lodge Bordeaux

Interview : Isabelle de Lodge Bordeaux
17 janvier 2016 N.

Isabelle et son mari se sont installés à Bordeaux avec des idées plein la tête. Et la première d’entre elles, fut d’ouvrir un magasin de décoration et arts de la table qui a su conquérir le cœur des Bordelais et des visiteurs de passage : Lodge. Et comme on peut le lire sur le blog de la boutique : « Chez Lodge, on aime le bois et les matières naturelles qui racontent une histoire. On aime les artisans qui façonnent avec respect ce que leur offre la Terre ».

img_7811

Travellers Society : Bonjour Isabelle, peux-tu nous expliquer comment Lodge a vu le jour ?

Lodge, c’est avant tout l’histoire d’une reconversion professionnelle et d’un besoin de vivre autrement. Nous avions ouvert un bistrot sur Paris, dans le Marais, un joli projet que nous avons porté tous les deux avec des joies, mais aussi avec ce que cela implique : un rythme de vie très intense, des horaires complètement décalés et beaucoup de concessions, surtout par rapport à notre fils qui avait 1 mois 1/2 quand nous avons ouvert.

Nous ne supportions plus Paris et nous voulions offrir autre chose à notre fils. Parallèlement, nous sommes arrivés à un âge où nos besoins et nos envies ont évolué, surtout le besoin de faire ce que l’on aime vraiment, même si ça peut comporter des risques. J’ai toujours rêvé de monter ma petite boutique de décoration et c’était le moment. On a donc fait nos valises pour Bordeaux qui, soit dit en passant, nous offre la qualité de vie que nous recherchions, et nous avons ouvert Lodge.

 

JR : Dès que l’on pénètre dans la boutique, on a envie de tout acheter ! Tout semble avoir été sélectionné avec le plus grand soin. Comment fais-tu tes achats ? Quels sont tes critères de sélection ?

A la fois avec le plus grand soin et en même temps avec une part de « feeling ». Notre sélection correspond vraiment à ce que nous aimons, donc les choix se font presque instinctivement. L’univers de Lodge c’est du bois, des matériaux naturels ou recyclés, des couleurs assez douces qui rappellent celles de la nature, des designs assez sobres, du brut, de l’artisanat. Quand je me promène au salon Maison&Objet par exemple, j’arpente les allées, m’arrête sur un stand qui m’aura attiré l’œil, et si l’esthétique des objets me plait, je me renseigne sur la fabrication, la provenance, l’éthique du fabricant.

img_7431

Nous souhaitons proposer des produits respectueux de la nature et de l’Homme. C’est pourquoi nous allons vers le commerce équitable quand c’est possible. Nous pensons vraiment que la beauté d’un objet ne se résume pas qu’à son esthétique, son design. Son histoire a une place très importante. Dans tous les cas, nous privilégions l’artisanat qu’il soit local ou non. Nous aimons le made in France bien sûr, mais voulons absolument laisser la porte ouverte à l’artisanat si riche et si différent du monde entier. Quel bonheur de pouvoir trouver une harmonie en mélangeant des pièces, des objets de cultures, de styles et d’horizons différents.

 

JR : Pouvez-vous nous parler un peu plus en détail de l’une de vos marques coup de cœur ?

C’est très dur pour moi de choisir, car j’ai véritablement plusieurs coups de cœur. Je vais tricher un peu, je vais vous parler de mes deux favoris, BsaB et Nkuku.

BsaB, c’est la marque que j’ai choisie pour tout ce qui est parfums d’intérieur et bougies. Je connaissais déjà ces produits avant d’ouvrir Lodge, j’avais découvert la bougie noix de coco dans une boutique parisienne et j’avais été totalement séduite. C’est pour moi la marque référence, celle qui résume tout ce qu’on aime chez Lodge : fabrication artisanale, huiles essentielles, cire de soja et cire d’abeilles 100% naturelles, des matériaux recyclés, une démarche totalement écologique de la conception des objets au packaging, en passant par leur atelier de production (énergie solaire, autonomie complète en terme d’énergie en 2015).

img_8083

Ils se sont inspirés de l’éthique Wabi-Sabi, d’ou leur nom BsaB (Bee-sa-Bee), qui prône le retour à une simplicité, une sobriété paisible pouvant influencer positivement l’existence, où l’on peut reconnaître et ressentir la beauté des choses imparfaites, éphémères et modestes (le Wabi fait référence à la plénitude et la modestie que l’on peut éprouver face à la nature, et le Sabi à la sensation face aux choses dans lesquelles on peut déceler le travail du temps ou des hommes).

Et puis, incontestablement, Nkuku, qui propose des objets de décoration, des ustensiles de cuisine et de la vaisselle issus du commerce équitable. Nkuku est né de multiples voyages et de rencontres avec plusieurs artisans, principalement en Inde, mais aussi en Afrique et en Turquie. Nous retrouvons sur certains articles l’inspiration anglo-saxonne de leurs créateurs, mais l’ambiance générale met réellement en valeur l’artisanat, le savoir-faire et l’esthétique des différents pays. Nous aimons tout particulièrement leur collection de vaisselle et planches en bois de manguier, qui est devenue incontournable chez Lodge.

 

JR : Que va-t-on pouvoir découvrir chez Lodge en 2015 ? Des nouveautés sont-elles au programme ?

Il y aura forcément plein de nouveautés, car la boutique étant petite, je suis restreinte au niveau de la place et de ce que je peux proposer en magasin. L’avantage c’est que du coup, je fais très régulièrement rentrer de nouvelles choses que je n’avais pu proposer auparavant. Je travaille en ce moment avec un couturier-tapissier bordelais pour pouvoir, dès le printemps 2015, sortir notre marque de coussins et textiles. De cette façon, nous pourrons proposer un produit exclusif à l’univers de Lodge et favorisant l’artisanat local.

En 2015, nous allons essayer de faire un maximum de foires, de petits salons, de festivals pour trouver des produits un peu plus rares et que nous proposerons peut-être sous forme de collection capsule.

 

img_8260

 

JR : Enfin, pouvez-vous nous citer un hôtel ou une chambre d’hôtes que vous aimez tout particulièrement ou qui vous fait rêver ?

Ma liste est très très longue ! Je n’ai pas encore trouvé le petit coin de paradis, l’hôtel ou la chambre d’hôtes de mes rêves, où je poserais bien mes valises pour quelque temps.

Depuis longtemps, j’admire les photos du Domaine de Murtoli en Corse : oublier le quotidien dans ces petites bergeries ou me baigner dans ces piscines naturelles, entre montagnes et mer, me tente bien.

Sinon il n’y a pas longtemps et dans l’optique de me prévoir une petite escapade, j’ai découvert le Domaine Sainte-Colombe : « Havre de paix, de silence et de tranquillité, Le Domaine de Sainte Colombe est idéalement situé entre la mer Méditerranée et l’arrière pays provençal et languedocien. En plein cœur de la Petite Camargue, ce domaine s’étend sur 120 hectares ». J’aime ce qui se dégage de cet endroit, la décoration très naturelle, l’ouverture justement sur la nature environnante. Passer quelques nuits dans un de leur lodges est sur ma liste de souhaits pour 2015.

On retrouve Lodge à Bordeaux 6, rue du Pas Saint-Georges et ici : https://www.facebook.com/lodge33